interrogations...

Publié le par Evan Magnus

je me suis interrogé sur la nécessité du suivi psychiatrique par rapport à ma transition...

bon, déjà, ça reste obligatoire, officieusement/officiellement, peu importe... peu de médecins acceptent de prescrire une hormonothérapie, des chirurgies, sans le suivi et les sésames du psychiatre, puisque c'est pas vraiment courant d'intervenir auprès des trans, ou alors, par peur de faire un suivi sur une personne qui pourrait regretter plus tard... ou pour transphobie, tout simplement...

donc j'ai entamé le suivi psychiatrique en étant obligé de le faire mais aussi parce que même si je suis sûr de ce que je suis, de ce que je veux faire, je ne veux pas me tromper, je ne voulais pas non plus lancer l'hormonothérapie si j'avais été atteint de maladie mentale...

mon cher psychiatre, avec qui les discussions vont bon train, estime que je suis carré (son mot à lui, pas à moi!), que je suis déterminé, renseigné... bref qu'il n'y a pas lieu de refuser que je poursuive vers l'endocrino... bien sûr il me remet en place, d'une certaine manière, puisque bon, même si on est ftm/mtf, notre enveloppe va changer, mais pas notre adn, faut en être conscient, et je suis d'accord... c'est une chose qu'on ne dit pas forcément... ça n'est pas utile bien sûr, on s'en fiche, dans nos cas, de l'adn, du xx ou du xy, ça ne fait pas de nous ce que nous somme réellement et on évite d'y penser... mais quand un nouveau/une nouvelle se tourne vers des trans en cours de transition/ayant terminé leur parcours, ils ne savent peut-être pas que l'adn n'est pas transformé durant la transition, du moins le fameux xx/xy, voire xxy pour les intersexes...

bien sûr que je continuerais le suivi psy le temps de ma transition, qui sera à faire évoluer en fonction des attentes/besoins en temps voulus... mais une fois le changement d'état civil fait, au revoir suivi psy.

autre interrogation, l'hystérectomie, obligatoire... je la ferais surtout parce que je ne veux plus faire d'enfants, j'en ai perdu un que j'ai fait donc stop... aucun médecin ne peut nous refuser l'hysté parce qu'on est trans, c'est obligatoire pour nous déjà et aussi parce que les femmes cis, elles y ont droit...

et puis, la métoidoplastie, c'est l'opération ultime, en gros... je me suis porté sur ce choix après avoir lu et relu le site-forum ftm ou je suis toujours inscrit... mais c'est incertain encore dans le sens ou je veux d'abord finir le gros de la transition, terminer le changement d'état civil et prendre du temps pour digérer tout ça... en même temps, cette opé n'étant pas obligatoire (et ce qu'il y a dans le calbute ne fait pas le genre, ou ce qu'on est) je verrais si je prend le temps de la faire ou si je me remue pour mon expatriation...

donc je m'interroge sans trop pousser non plus à ce sujet, ça sert à rien de m'y prendre si tôt, vu que je ne suis pas devin/voyant, je ne sais absolument pas ce que sera ma vie d'ici 1 an ou 2...

à bientôt!

Publié dans transition

Commenter cet article