hommage

Publié le par Evan Magnus

je fais un copié-collé de ma page facebook, sur laquelle j'ai posté un article titré charlie and co, mais qu'ici je nomme lettre à france, le texte est le même:

france, je suis ce que je suis, et même si tu ne reconnais pas l'indépendance de la bretagne, même si fut un temps/est un temps où tu ne respectes pas notre peuple breton, je suis là, parce que tu as été touchée de la pire des manières et que ce qui t'es arrivé cette semaine est cruel. je ne suis pas ton ennemi, mais ton ami, je suis né sur ton sol, je suis breton, et tu as mon soutient.

tes enfants ont été tués, je pense très fort à leurs familles, ils/elles étaient des enfants, des parents et autres. leurs familles et toi-même me voient aussi blessé et touché parce ces meurtres. et ce qui t'es arrivé n'aurait jamais dû arrivé, personne n'a le droit de vie ou de mort.

je ne comprend pas, ni pourquoi ni comment...

tu vois, france, on a beau ne pas être d'accord, on a beau être hyper différents, mais la solidarité n'a pas de nationalité, pas de reproches, pas de guerres de territoires.

j'espère qu'un jour tout ça s'arrêtera et qu'on sera tous capable de vivre en harmonie, amicalement voire fraternellement malgré nos frustrations et autres différences.

j'espère que ces meurtres feront comprendre le danger du radicalisme qui pèse sur chacun d'entre nous. il y a le radicalisme religieux, le radicalisme républicain, le radicalisme populaire... et tant d'autres.

france, je ne serais jamais ton ennemi.

je ne peux pas parler pour mes frères bretons, ils le feront pour eux s'ils le souhaitent, mais je te redis tout mon soutient par rapport à ces drames arrivés chez toi. parce que j'ai un coeur et que tu aurais fait la même chose pour nous si c'était arrivé chez nous. je sais que tu aurais été présente, tu nous auraient soutenu... je le sais...

Commenter cet article