dysphorie...

Publié le par Evan

y a des jours comme ça où la dysphorie est trop forte... je n'ai plus envie de me battre, ce soir.

autant j'ai été capable de présenter un évènement important aujourd'hui. j'ai réussi à aller en mairie dans mon bourg et au service gynéco de l'hôpital quimpérois, pour annoncer leTDoR du 19 novembre. et ça c'est très bien passé.

mais ce soir, ça ne va pas. j'ai pleuré tout à l'heure...

la dysphorie est tellement présente que ça me met le moral plus bas que terre. j'ai encore ces 2 choses horribles sur moi, et manque de chance, le chirurgien qui me plait bien (en terme de chirurgie) me demande de perdre 20Kg... que je ne perdrai jamais parce que je suis obèse, parce que j'ai cette saloperie de maladie d'Hashimoto et que l'hérédité me porte préjudice (oui, il y a des obèses dans mon ascendance)... et ça me fait très peur, parce que bien sûr je suis incapable de me rebiffer, de plaider ma cause, face à un médecin, parce qu'en plus j'ai aussi un complexe d'infériorité...

j'ai juste envie d'acheter une hache et de les couper moi-même, au moins ça serait fait, le rendu serait bien évidemment moche, mais au moins ces choses horribles ne me pourriraient plus la vie...

je fais le fort, le beau, celui qui avance coûte que coûte, mais c'est juste pour tenter de cacher ma dysphorie...

ajoutons à ça mon sérieux manque de confiance en moi (mais ça c'est inguérissable vu que j'ai jamais su ce que c'était que d'avoir confiance en moi)...

...

 

Publié dans transition

Commenter cet article